Intervention de Maïté MULOT-FRISCOURT sur le Budget supplémentaire

 

Monsieur le Président, 

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

Nous nous retrouvons pour la première fois en séance plénière après cette crise sanitaire et je profite de cette intervention pour vous remercier Monsieur le Président, pour l’information et le dialogue régulier que vous avez souhaité entretenir durant cette période de confinement avec l’ensemble des groupes. Lorsque le contexte nous l’impose à tous, nous savons travailler dans un esprit collaboratif dans l’intérêt général de notre territoire et de ses habitants. 

A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle, c’est pourquoi je ne m’exprimerai ici qu’au nom d’une partie du groupe Union Action 62. 

Vous l’avez vu, nous avons voté favorablement pour l’ensemble des mesures de soutien proposées aujourd’hui. Il est en effet important que le Département se place aux côtés de ceux qui font vivre notre territoire. Nous l’avons exprimé, nous aurions fait différemment dans certains domaines et j’y reviendrai un peu plus tard.

Sur ce projet de Budget supplémentaire, nous observons de nombreux éléments que nous avons déploré lors du BP 2020 et qui subsistent encore: je pense notamment à l’absence de véritables efforts d’économies de fonctionnement autres que l’outil fiscal utilisé en 2016.

Des efforts il y en a, oui, mais ceux-ci sont toujours déployés au profit des mêmes politiques (l’aide sociale) qui se caractérisent par l’augmentation des dépenses de fonctionnement, plutôt que par la relance économique qui se caractériserait par une augmentation des dépenses d’investissement, plus vertueuses sur le plan financier. 

Alors oui, un plan d’urgence est nécessaire mais celui-ci aurait pu être plus ambitieux. Certes, il est important d’envoyer des signaux aux ménages les plus modestes et aux acteurs du monde médico-social en les accompagnant, mais d’autres habitants du Pas-de-Calais sont aussi victimes de la crise.
Pour nous, la priorité absolue doit être de relancer la machine économique. Cette relance pourrait être réalisée par un gros effort d’investissement supplémentaire de 50 M d’euros sur 2 ans qui serait financé par de moindres hausses des dépenses de fonctionnement, des économies sur les frais généraux, et une augmentation de l’endettement si besoin (la situation de crise nous oblige parfois à y recourir).

Cette augmentation de l’investissement s’exprimerait par une hausse de l’aide aux communes en assouplissant les règles de soutien financier aux différents projets, une hausse des travaux routiers et une accélération des chantiers départementaux. 

Cependant, ce projet de budget supplémentaire illustre les mesures de soutien que nous avons voté. Aussi, c’est parceque notre groupe est riche dans sa diversité que chacun sera libre de son vote. Pour ma part, et en conformité avec mon vote sur le Budget Primitif 2020, je m’abstiendrai sur ce budget supplémentaire. 

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *