Intervention de Claude BACHELET sur les intervenants sociaux en gendarmerie

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

Mon intervention portera principalement sur les intervenants sociaux en gendarmerie.

Nous constatons chaque jour le rôle essentiel de ces intervenants, et nous en discutons régulièrement lors de nos travaux.
Leur rôle est d’autant plus important dans le cas des violences faites aux femmes.  En effet, il est souvent éprouvant pour une femme victime de violences de se rendre en gendarmerie.

Aussi, les intervenants sociaux constituent un complément non négligeable en apportant un accueil, une écoute, un accompagnement des victimes lorsque la situation sociale des personnes le requiert.
Les violences faites aux femmes interviennent, bien souvent, dans des situations sociales déjà très difficiles. La présence des intervenants sociaux est donc un réel avantage dans ces nombreux cas.

Sur mon territoire du Ternois, nous avons mis en place un CISPD, Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. Une des actions phares a été de mettre en place justement cet intervenant social en gendarmerie et nous avons, au fil des différentes fusions, proposé d’étendre sa mission sur l’ensemble de TernoisCom, voire au delà.
Nous sommes reconnus par les services de la préfecture et sa mission permet au delà de l’écoute des victimes de pouvoir dialoguer avec les auteurs de ces violences conjugales et aussi de les accompagner sur des thérapies qui leur permettront de retrouver place dans la société.

Je tenais, au nom du Groupe Union Action 62, à saluer leur action, et à formuler le voeu que le Département du Pas-de-Calais continue de les soutenir.

Merci de votre attention.

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *