Intervention de Florence Barbry sur la lutte contre la prolifération du frelon asiatique.

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs, Chers collègues,

Mon collègue Robert Therry, qui s’excuse de ne pas être présent aujourd’hui, souhaite remercier le Président de lui avoir donné la parole, lors de la Commission permanente, le 4 mars dernier, sur la lutte contre la prolifération du frelon asiatique.

Ce rapport évoquant le partenariat du Département avec le Groupement Sanitaire Apicole (le GSA), c’est l’occasion de partager sa réflexion avec l’ensemble des membres de cette assemblée.

Tout d’abord, dans la lutte contre la prolifération du frelon asiatique, la destruction des nids primaires est une priorité. Un travail de prévention et de sensibilisation à cette pratique doit être entrepris auprès des collectivités territoriales et de la population.

Ensuite, il faut insister sur le fait qu’il s’agit d’une espèce dangereuse voire mortelle pour tous nos concitoyens et dont les nids risquent de se retrouver aussi bien dans nos espaces publics, qu’à proximité des écoles.

Enfin, les apiculteurs et les collectivités locales se trouvent bien seuls pour financer cette lutte. La décision de l’Etat de ne pas s’engager pleinement est incompréhensible alors que la lutte contre le frelon asiatique est un sujet de santé publique. Ce frelon a fait plusieurs dizaines de morts en 2018.

Le 12 novembre 2018, le Département du Calvados a voté la somme de 100 000 euros pour la destruction de nids de frelon. 3000 nids ont été détruits en 2018. D’autres Départements l’ont rejoint: l’Eure, la Manche, les Alpes-Maritimes et bien d’autres.

Rappelons que si rien n’est entrepris maintenant, dans quelques semaines, les nids secondaires qui peuvent atteindre le nombre de 500 par nid primaire se développeront et leurs destructions seront plus difficiles et plus onéreuses.

Pouvez-vous, Monsieur le Président, nous rappeler les mesures qui ont été prises par le Département et le SDIS 62 afin d’accompagner les apiculteurs dans la lutte contre la prolifération du frelon asiatique ?

Je vous en remercie.

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *