Intervention de Claude Bachelet sur les conséquences du Brexit sur le secteur de la pêche dans le département

 

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs, Chers collègues,

Nous nous félicitons de ce rapport qui permettra d’aider nos pêcheurs et nous voterons bien évidemment en faveur.

Mais nous souhaitons évoquer notre inquiétude pour le secteur de la pêche dans le cadre du Brexit. D’ici le 29 mars 2019, un accord doit être trouvé entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sur les modalités de sortie, sans quoi les conséquences d’un no deal seraient catastrophiques.

Si du côté des 27, un travail remarquable a été effectué par Michel BARNIER, les anglais se rendent bien compte qu’on leur a menti pendant la campagne électorale car il n’y avait aucun plan B et surtout, ceux qui ont défendu le Brexit n’avaient pas imaginé l’après. Thérésa MAY, de son côté, est plus que fragilisée et ses jours semblent comptés.

Cela devrait d’ailleurs faire réfléchir ceux en France, qui prônent le Frexit.

Une sortie sèche de l’Union Européenne du Royaume-Uni pourrait coûter cher à tout le monde, et particulièrement à la façade maritime du Département du Pas-de-Calais. Car on le sait, le secteur de la pêche pourrait être l’un des plus exposés. Je ne parle même des problématiques de trafic pour le transport routier aux abords du tunnel sous la Manche.

Vous aviez proposé, Monsieur le Président, d’inviter Michel BARNIER à s’exprimer devant notre assemblée. Qu’en est-il ?
Sur ce sujet, nous sommes, je le crois, sur la même ligne et nous faisons le voeu d’être pleinement associés à la démarche.

Je vous remercie

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *