Intervention lors du débat d’orientation budgétaire 2019

 

 

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs, Chers collègues,

Dans un contexte budgétaire de plus en plus contraint, à une époque où l’argent public se fait de plus en plus rare, il est essentiel d’avoir une vision claire sur nos perspectives budgétaires.

Nous aimerions avoir une réelle visibilité et transparence sur notre politique d’investissement.

Vous venez de présenter une diapositive qui nous parle de 462M€ d’investissement sur les trois années à venir. Or, dans le cadre du Plan Pluriannuel d’Investissement, vous nous aviez présenté l’année dernière des plans qui laissaient présager des investissements entre 220 et 240M€, tout en écrivant cette fois que les crédits proposés au vote devront être compris entre 200 et 210M€ et en nous présentant cette fois un programme d’investissement sur une base de 190M€ annuels….

Soit, simplement cela veut dire que les perspectives d’investissement sont revues à la baisse et il serait intéressant de savoir à quels investissements nous sommes amenés aujourd’hui à renoncer.

Il pourrait être intéressant également de nous indiquer l’état d’avancée des grands projets, ceux qui nécessitent des inscriptions pluriannuelles, qui s’étalent sur plusieurs années, et pour lesquelles des autorisations de paiement, ou de programme ont déjà été autorisées les années précédentes.

Notre interrogation porte surtout sur le financement, avec notre faible capacité d’épargne, cumulée à l’épuisement progressif de notre fonds de roulement. Vous disiez qu’il y a une petite réserve encore que nous pouvons solliciter, mais elle va finir par s’éteindre. Nous allons être obligés de recourir de plus en plus à l’emprunt pour pouvoir financer ces dépenses d’investissement.

Or, l’emprunt pèse chaque année un peu plus sur les finances du Département. Et bien que notre endettement demeure plus faible que celui d’autres départements comparables, nous ne sommes pas à l’abri d’une remontée des taux d’intérêt qui pourrait rendre rapidement notre dette insoutenable et représenter une charge insupportable pour nos enfants.

Un mot enfin sur le soutien aux projets d’investissement des communes et des intercommunalités. Il pourrait être intéressant dans le PPI de distinguer les subventions d’équipements des projets en maîtrise d’ouvrage. Il est fondamental en effet de soutenir les projets locaux portés par les territoires qui savent monter des projets de qualité et être innovants.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *