Intervention de Maryse Jumez sur la MDPH

MDPH

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

 

Créée en 2005, la MDPH compte de plus en plus de bénéficiaires. En 2017, c’est 8,5% de la population du Pas-de-Calais qui a des droits ouverts auprès de la MDPH. Nous le savons, les services sont saturés par la gestion des demandes, à laquelle s’est ajoutée la dématérialisation des archives comme des nouveaux dossiers. La priorité reste néanmoins d’apporter une « réponse accompagnée pour tous ».

Malheureusement, que ce soit à la lecture du rapport d’activités ou au quotidien dans nos dossiers de permanence, nous constatons que les délais de traitement des demandes restent supérieurs au délai légal qui est de 4 mois, comme l’a rappelé la CRC l’an passé. Le rapport d’activité présenté aujourd’hui précise en effet que la durée moyenne de traitement est de plus de 5 mois en 2017. Contrairement à ce qui y est annoncé, ce délai n’a pas été réduit pour l’instant en 2018, puisqu’il y a encore peu, le répondeur de la MDPH prévoyait 5 mois pour les réponses et les services 6 mois.

Le sujet a déjà été abordé plusieurs fois afin de trouver une solution, que nous n’avons pas encore à ce jour. En effet, entre 2016 et 2017, la MDPH a bénéficié de près de 8 équivalents temps plein supplémentaires, sans que les délais ne soient raccourcis. De même, la dématérialisation des dossiers ne semble pas faciliter la tâche des gestionnaires pour résorber les retards.

Pour désaturer le standard, souvent occupé et débordé, tant physiquement que par téléphone, nous vous avions proposé l’année dernière la mise en place d’un espace dédié sur internet aux personnes ayant un dossier à la MDPH. Cette interface leur permettrait de consulter l’état d’avancement de leur demande et d’obtenir les premières réponses à leurs interrogations. Cela faisant également partie des recommandations de la CRC. Ne serait-ce pas là le début d’une solution ?

Vous l’aurez compris, Monsieur le Président, chers collègues, notre but n’est pas de critiquer mais bien de rappeler l’importance pour les habitants du Pas-de-Calais de bénéficier d’un service public efficace et pleinement opérationnel. En ce sens, nous aimerions connaître les dispositions prises par les services de la MDPH et du Département pour remédier au problème du délai de traitement.

 

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *