Service de restauration et d’hébergement des collèges publics – Intervention de Claude Bachelet

circuits courts

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

 

Mon collègue Alexandre Malfait vient de le dire très justement, le développement des circuits courts pour les collèges et les établissements sociaux et médicaux sociaux est un véritable enjeu pour notre Département.

Il s’agit il me semble d’un engagement partagé. A titre personnel, j’aurais souhaité votre présence lors de l’inauguration de la légumerie de St-Michel-Sur-Ternoise. Mais il est vrai que les circonstances ont pu appeler votre présence ailleurs et je le comprends. Par contre, nous aurions aimé voir le Département aux côtés de la Région des Hauts-de-France, du Département du Nord, de la MEL, de l’AMF59 et de la Chambre d’Agriculture Nord-Pas-de-Calais lors de la signature à Terres en fête de la Charte intitulée «Ensemble pour développer l’approvisionnement local » qui instaure un logo « ici je mange local ». Il vise à récompenser et donner de la visibilité aux établissements qui s’engagent dans la démarche des circuits courts.

D’autant plus que le Département finance la plateforme ApproLocal, qui permet justement aux collèges et établissement sociaux et médicaux sociaux de se fournir en produits locaux, et qui apparaît aujourd’hui sous-utilisée. Nous réclamons régulièrement les chiffres concernant l’utilisation par les collèges du Pas-de-Calais de cet outil. Son bilan permettrait de voir s’il est possible d’améliorer la communciation vis-à-vis de nos partenaires. Force est de constater que dans les collèges dans lesquels nous siégeons, cet outil semble méconnu.

Vous nous indiquez régulièrement que cela dépend uniquement des gestionnaires. Mais avez-vous suffisamment promu cet outil auprès d’eux ?

Il en va de la qualité des repas, de la sécurité alimentaire des élèves mais surtout du soutien aux filières agricoles locales, au moment où la loi NOTRe a limité nos compétences en matière économique.

 

Rassurez-vous, nous ne faisons pas de cette plateforme l’alpha et l’oméga de la politique en faveur des circuits courts. Si certains collèges s’approvisionnent directement auprès de producteurs locaux, c’est tant mieux, l’objectif est atteint. Mais pour une meilleure visibilité, rien n’empêche d’être pro-actif en mettant en place des actions qui amèneraient les collèges à justifier leurs achats en circuit-court. On pourrait par exemple laisser la possibilité aux collèges prouvant un certain pourcentage d’approvisionnement local d’appliquer un tarif légèrement différent à celui fixé. Ou encore en s’engageant à signer la Charte dont j’ai déjà parlé précédemment. En effet elle établit différents niveaux, dont le premier permet à l’établissement d’obtenir le logo « ici je mange local » avec 1 étoile si l’établissement atteint 20% de denrées locales dans au moins deux filières agricoles quand le niveau trois (1 logo avec 3 étoiles) est acquis lorsque l’établissement peut prouver 60% de denrées locales dans au moins 4 filières agricoles dont 10% issues de l’agriculture biologique régionale.

 

Notre groupe a d’ailleurs déposé une motion qui demande à ce que le Département du Pas-de-Calais puisse se rapprocher des autres partenaires et s’engage avec eux.

Notre groupe votera en faveur de ce rapport.

 

Je vous remercie.

 

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *