Intervention de Bruno Cousein sur les contrats aidés

contrats aidésMonsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

Nous avons eu l’occasion de débattre et d’échanger sur les contrats aidés à plusieurs reprises, que ce soit en séance plénière, en Commission permanente ou encore en commission thématique. Dans ce rapport, nous voyons l’effet direct du désengagement du Gouvernement de cet été. En effet, de 800 CUI initialement cofinancés par le Département et l’Etat, nous passons à 677 contrats, après rallonge de l’Etat.

Les 123 contrats restants sont repris à charge entière du Département, pour l’exercice 2017. C’est tant mieux pour les personnes qui en bénéficieront, néanmoins il nous faut être réalistes. Nous ne pourrons pas compenser le retrait de l’Etat chaque année, et ce d’autant plus que nos dépenses de personnel sont déjà trop élevées.

Même sans avoir de décision finale sur l’avenir des contrats aidés, nous nous devons d’anticiper et d’envisager les scénarios les moins favorables. Il s’agit de prévoir un filet de secours pour les bénéficiaires pour que nous ne connaissions plus les situations que nous avons pu voir, dans nos communes par exemple. Il s’agit aussi de ne pas mettre en péril notre institution. Une baisse ou suppression des contrats aidés augmenterait inévitablement le nombre de bénéficiaires RSA, même si la bascule ne serait pas de 100%. Or aujourd’hui l’Etat ne finance toujours pas la totalité du RSA, ce qui influence par ailleurs notre santé financière sans que nous puissions y faire grand chose. Comment pouvez-vous anticiper la restriction probable des contrats aidés ?

Je vous remercie

Seul le prononcé fajt foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *