Régime des heures supplémentaires du personnel départemental, intervention de Claude Bachelet

heures supplémentaires

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs,

Chers collègues,

 

Mon collègue Bruno Cousein vous l’a rappelé lors de notre plénière de septembre, le Groupe Union Action 62 ne se positionne pas sur les rapports de ressources humaines. Etant dans l’opposition, nous n’avons pas le recul nécessaire pour nous prononcer sur le bien-fondé d’une revalorisation de salaires ou du montant des indemnités d’un agent.

 

Il en va de même pour ce rapport qui remet à plat le régime des heures supplémentaires du personnel départemental.

 

Un échange sur ce rapport a déjà eu lieu en commission thématique, aussi je serai bref dans mon propos.

 

Dans certains cas, comme les CER, les heures supplémentaires sont inhérentes aux missions effectuées. Cependant, elles peuvent aussi être symptomatiques de dysfonctionnements. C’est pourquoi il nous revient d’identifier les besoins de nos services afin d’en renforcer l’efficacité et le bien-être des agents. Trop d’heures supplémentaires peuvent donner l’alerte sur un sous-effectif par rapport à la charge de travail sur le terrain ou encore une organisation déséquilibrée. N’oublions pas non plus que les heures supplémentaires peuvent être la conséquence d’un absentéisme important dans un service, or le DOB que nous étudierons par la suite nous a montré que l’absentéisme est qualifié d’« historique » dans certains de nos services.

 

C’est dans ce sens, Monsieur le Président, que nous souhaiterions qu’un examen approfondi des heures supplémentaires réalisées soit effectué, afin d’identifier au mieux les besoins des services.

 

Je vous remercie

 

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *