Débat d’orientation budgétaire, intervention de Robert Therry

sacrifice

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

 

Lors du budget 2016, votre Majorité, alors menée par le Président Dagbert, a demandé aux habitants du Pas-de-Calais un effort en augmentant le taux de la taxe foncière de 2 points.

En actionnant le levier fiscal, vous avez pu dégager 25M€ de recettes supplémentaires. A l’époque contre ce coup de massue sur le pouvoir d’achat des habitants, nous avions demandé à ce que la fiscalité retourne à son taux initial d’ici la fin de mandature.

Au BP2017, cette hausse a été maintenue sans que les efforts du Département ne soient visibles. Là où les habitants mettaient la main au portefeuille, votre Majorité présentait une épargne nette négative ne faisant reposer l’investissement que sur l’emprunt et la reprise des fonds de roulement. La hausse de la fiscalité devait pourtant, selon vous, permettre de préserver l’investissement, ce qui n’est pas le cas. Passer de 125 à 25, ce n’est pas préserver.

Aujourd’hui, nous savons qu’au compte administratif 2016 l’investissement réalisé n’est que de 168M€ sur les 190M€ promis. Bien sûr vous pouvez nous dire que les projets ne sont pas achevés, dans ce cas nous attendrons 2017.

Pourtant, vous vous confortez sur cette source de recettes qu’est « la stabilité du taux de fiscalité sur le foncier bâti, conformément aux engagements pris en début de mandat » (p.16 du DOB).

Vous qui n’aimez pas que l’on parle des autres Départements, vous justifiez même votre choix en relevant que près de la moitié des départements a augmenté le taux de cette taxe depuis 2015. Je me permettrai donc moi aussi de parler des autres, puisque vous n’êtes certainement pas sans savoir que le Département du Nord, après avoir eu recours à la hausse de la fiscalité, diminuera le taux cette année de 50% par rapport à l’augmentation de 2016, comme leur Président s’y était engagé. Nous aurions aimé un engagement similaire de votre part, d’autant plus que même avec cette hausse, le Département du Nord restait à un taux inférieur au nôtre.

Cela nous amène à un constat malheureux que nous avions déjà dénoncé l’année dernière : le Nord a augmenté sa fiscalité en promettant un retour au taux initial d’ici la fin de mandat. Des économies ont été faites par l’institution. Aujourd’hui le résultat est là. Le Pas-de-Calais a augmenté sa fiscalité. Les économies n’ont pas été faites. Le pouvoir d’achat perdu par les habitants ne leur sera pas rendu.

Le Nord a demandé un effort à ses concitoyens, le Pas-de-Calais leur a demandé un sacrifice.

 

Je vous remercie

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *