Débat d’orientation budgétaire, intervention de Florence Barbry

rsa

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

 

Mes collègues s’attardent à vous démontrer depuis quelques instants le manque d’engagements concrets dans vos orientations budgétaires pour sauver le Département du Pas-de-Calais. Si vous le permettez, j’aimerais m’attarder sur les dépenses sociales.

Les Départements sont chefs-de-file des Solidarités. A ce titre, une grande partie de nos dépenses sont orientées sur l’action sociale. Au BP2017, cela représente 72% de nos dépenses de fonctionnement.

Le contexte national actuel nous pose plusieurs questions sur les orientations budgétaires qui doivent être prises dans les solidarités. Tout d’abord concernant les AIS. A ce jour, l’Etat ne couvre que 57% des dépenses RSA, laissant un reste à charge conséquent aux Départements. La « proposition Dagbert-Lecerf », faite à l’ancien Gouvernement et renouvelée au nouvel occupant de Matignon, n’est toujours pas aboutie aujourd’hui. Nos dépenses ne peuvent donc être entièrement maîtrisées en termes de politiques sociales. Dès lors, quelles mesures comptez-vous prendre pour limiter le risque et pouvoir compenser une éventuelle reprise à la hausse des dépenses RSA ?

Enfin, sur les mineurs non-accompagnés. Nous avons constaté une explosion des dépenses en protection de l’enfance liées à leur entrée dans le système. Or cela est avant tout lié à la question migratoire et doit à ce titre relever de l’Etat. Si nous devons les accueillir dans nos structures, l’Etat doit nous en donner les moyens financiers, surtout lorsqu’il est déjà difficile d’accompagner les enfants relevant du parcours « classique ». C’est tout l’ensemble du système qui se retrouve fragilisé tant que cette question ne sera pas traitée, car les besoins et les attentes de ces MNA sont de nature différente. La question a été abordée en troisième commission, il faut que le Gouvernement prenne ses responsabilités. Le Département du Pas-de-Calais étant particulièrement concerné par la pression migratoire, quelles actions comptez-vous prendre sur ce sujet ?

 

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *