Intervention de Philippe Fait sur le Taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties 2017

Fiscalité

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

 

En 2016, vous avez fait le choix d’augmenter de 25M€ la pression fiscale sur les habitants du Pas-de-Calais. Cette augmentation, qui vient contredire votre nouveau slogan, « faire ce que l’on dit, dire ce que l’on a fait », s’est faite au détriment du pouvoir d’achat des contribuables.

 

Nous n’oublions pas que nous avons un mandat de 6 ans, confié par les habitants de nos cantons et qu’il nous revient de respecter nos engagements. Les choix sont certes difficiles. Nous devons également les faire au sein de nos communes. Notre travail doit être un travail de dentelle. Réduire les dépenses de fonctionnement à hauteur de ce qui est nécessaire pour investir sans lever l’impôt.

 

Nous n’acceptons pas que votre principale décision consiste à un matraquage fiscal alors que le Département avait des réserves de fonds de roulement. En réalité, vous retardez les efforts de l’institution grâce à ces réserves, alors que nous aurions dû privilégier le maintien de la fiscalité des ménages.

 

Nous ne faisons pas de la fiscalité un tabou mais nous sommes dans un contexte de pression fiscale sans précédent et la population n’en peut plus.

 

Les projections financières transmises lors du DOB2017 démontrent l’absence de volonté de votre Majorité de réduire la fiscalité au cours de la mandature. Pour nous, il est indispensable d’étudier un retour au taux initial.

 

Les mots ont un sens. Vous dites demander un effort aux habitants. Mais l’effort est limité dans le temps. Sinon cela s’appelle un sacrifice.

 

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *