Pôle Métropolitain Artois: Le Département prend la place des territoires

Le-pole-metropolitain-de-l-artois-sur-les-railsIntervention de Philippe Mignonet en séance plénière

Monsieur le Président

Chers collègues,

Cela fait trois séances que le Pôle métropolitain de l’Artois fait l’objet d’une délibération au sein de notre assemblée,

Le 23 novembre 2015 il nous était demandé de délibérer sur la participation au Pôle métropolitain de l’Artois.

A cette occasion, vous nous rappeliez que trois EPCI souhaitaient se constituer en Pôle métropolitain et quelles nous interrogeaient pour savoir si nous étions intéressés par ces réflexions.

Le Département a logiquement répondu positivement puisque des travaux communs étaient déjà engagés.

Le 25 janvier dernier, notre assemblée devait désigner ses représentants au Pôle Métropolitain.

Le groupe Union Action n’a pas souhaité siéger au sein de ce Pôle préférant laisser la place à des élus de ce territoire, élus dont notre groupe est dépourvu.

C’est ainsi que vous nous aviez indiqué qu’il s’agissait de représenter uniquement le département et uniquement le département sans se soucier de la représentativité territoriale, rappel d’ailleurs que vous nous faites à chaque séance

Monsieur le Président vous avez été élu par l’assemblée départementale pour la représenter elle et elle seule en faisant fi de toute représentation territoriale ou question de territorialité.

Nous retrouvons ces propos dans le procès verbal de notre séance du 25 janvier 2016.

Aujourd’hui, nous constatons que le Président du Pôle Métropolitain et le Président du Département sont une seule et même personne, vous Monsieur le Président en votre qualité de représentant du département uniquement.

Ce constat signifie une chose, le Département du Pas de Calais pilote le Pôle Métropolitain de l’Artois au détriment des territoires qu’il a vocation à rassembler et vous l’aurez compris, nous ne pouvons cautionner ce fait.

Nous avons toujours, oui toujours defendu le fait que le Département soit aux côtés, et je le répète aux côtés des EPCI dans un rapport de négociation respectueux.

Oui chers collègues, à leurs côtés mais pas à leur place !!!

Notre éthique nous impose que le Président de la collectivité chef de file des solidarités territoriales soit incompatible avec la fonction de Président d’un Pôle Métropolitain.

Nous ne cautionnerons pas non plus cette manœuvre politique, qui ne résiste pas à l’examen et qui consiste à créer un nouveau poste de vice Président aux bénéfices d’un élu communiste aux seules fins de conforter, oui conforter  Votre Présidence tant au Département qu’au Pôle Métropolitain.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *